KaZeo
+
sabray
Follow me
Join now
18 Septembre 2014, Ste Nadège
Publicité
  • aigle.JPG
Accueil » Astrologie: Capricorne
  Articles de cette rubrique :
 

 

 

 

Qualité
¤ On peut toujours compter sur le Capricorne. C'est un ami sûr et fidèle, une personne dont la loyauté est à toute épreuve. Faisant constamment preuve de discrétion, il sait inspirer la confiance, d'autant plus qu'il n'a qu'une parole. Il attire naturellement les confidences et sait les garder. N'essayez pas de lui faire révéler les secrets des autres qu'il détient, car ce serait peine perdue.

¤ Le Capricorne est un modèle de dévouement et de serviabilité. Si vous avez besoin d'aide sous quelque forme que ce soit, votre ami Capricorne est toujours prêt à vous la fournir dans toute la mesure de ses capacités. Si vous avez des problèmes, confiez-vous à lui, et vous pourrez très probablement vous en sortir grâce à son concours. "Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde" (La Fontaine). Voilà qui pourrait être bien la devise de vie du Capricorne.

 

 

Défaut
¤ Le défaut majeur du Capricorne est sans aucun doute son esprit de critique, défaut qui ne manque pas de lui attirer bien des hostilités et des ennuis. Sa paix est souvent compromise à cause de ce fâcheux penchant.

¤ Le Capricorne trouve toujours à redire à tout. C'est une impulsion à laquelle il résiste très mal. Il serait injuste de l'accuser d'être grincheux. Cependant, il a du mal à retenir sa langue acérée. Ses remarques sont brutales, acerbes, et ses critiques d'une causticité cuisante. Cela n'a rien d'étonnant, puisqu'il est exceptionnellement doué pour percevoir les défauts et les petits côtés des gens et des choses. Son regard ressemble à un rayon X, et la moindre faille ne peut passer inaperçue. Même s'il ne cherche pas délibérément la petite bête, il la trouve toujours. Dès lors il ne peut s'empêcher de critiquer, d'ironiser, de ridiculiser.
 

Lundi 21 Juillet 2008 à 10h39 dans Astrologie: CapricornePoster un commentaire

 

Capricorne
¤ Votre tendance à compter avec le temps est très marquée, et vous êtes presque toujours déphasé par rapport à l'instant. Vous assimilez les choses lentement et réagissez toujours en profondeur.
¤ Vous avez dans la vie un sinon plusieurs idéaux qui vous attirent et que vous cherchez patiemment à atteindre, sans jamais vous décourager, avec une confiance toujours renouvelée.
¤ Si une certaine forme de timidité vous rend peu loquace, peu expansif, la lucidité de vos jugements peut étonner. Vous appréciez ce qui est stable, positif, durable et vérifiable. Vous êtes patient, prévoyant, extrêmement réfléchi. Vous savez garder votre calme en toutes circonstances.
¤ Vous avez le sens des responsabilités ; si le destin ne vous en envoie pas, vous vous en créez ou vous en inventez. Être responsable, c'est en même temps être nécessaire, voire indispensable, et donc moins facilement apte à être rejeté.
¤ Vous avez cependant une vision un peu trop pessimiste de l'univers et particulièrement de la nature humaine. Si votre jugement est lucide, vous pouvez manquer de compréhension, de tolérance et de générosité. Il serait souhaitable que vous ayez un sentiment plus léger de la vie et réserviez une part plus grande à la fantaisie et à la joie de vivre.
¤ En plus de votre tendance à vous replier sur vous-même et au pessimisme, vous avez la critique facile et acerbe, une grande difficulté à faire confiance aux autres, et une nette propension à nourrir des rancoeurs tenaces.
¤ Être né Capricorne est être né frustré. Quoi qu'on vous donne, quoi qu'on fasse, vous serez toujours en "état de manque". Il vous faut de l'attention, de la tendresse, de la gentillesse. Il y a donc en vous une phénoménale avidité affective, et vous devrez apprendre à acquérir une forme de détachement, de sérénité — à laquelle vous aspirez d'ailleurs — qui ne devienne ni résignation ni regret.
¤ On vous dit arriviste — et vous l'êtes souvent, dans un certain sens. Vous avez compris de bonne heure que, quand vous possédez un pouvoir sur les autres, ceux-ci en ont moins sur vous. Et vous ne détestez pas régenter votre monde. La politique, sans doute, vous attire pour cette raison.

¤ L'ambition peut jouer un très grand rôle dans la formation de votre caractère et être un moyen d'évolution. Peu sensible à la flatterie, vous aspirez réellement à une élévation pour laquelle vous êtes prêt aux efforts les plus soutenus. Votre ambition n'est jamais impatiente. Une activité bien canalisée vous permettra de lutter efficacement contre vos craintes, vos complexes, votre sentiment de frustration, et de prendre en main votre destinée et celle des autres.

Lundi 21 Juillet 2008 à 10h22 dans Astrologie: CapricornePoster un commentaire

 

Capricorne Ascendant  Cancer
¤ Psychologiquement, vous êtes d'une nature rêveuse, tournée vers la nostalgie du passé, vers la mère, vers la famille : tout en instinct, tout en protection ou défense de votre être vis à vis de l'extérieur, vous possédez une vie intérieure riche, une imagination fertile voire même infinie, une propension à éviter tout risque inutile, à rechercher la sécurité en ne vous  dévoilant que lorsque la confiance est là, une nostalgie du passé pour le sentiment de bien-être qu'il vous rappelle. Avec un tel ascendant, votre comportement laisse apparaître qu'aux yeux des autres, vous êtes émotif, sentimental, paisible, imaginatif, sensible, fidèle, résistant, protecteur, vulnérable, généreux, romantique, tendre, poète, paternel ou maternel, rêveur, indolent, gourmand, dévoué, mais vous pouvez aussi être craintif, irréaliste, fuyant, passif, susceptible, angoissé, dépendant, entêté, lunatique, passéiste, paresseux, pesant, casanier ou hermétique.
¤ Vous êtes constamment tiraillé entre deux tendances contradictoires : d'un côté, le désir d'une parfaite autonomie, d'une vie adulte avec des responsabilités bien assumées ; et de l'autre, la tentation de la fuite dans un univers protégé.
¤ En tout cas, vous avez un énorme besoin d'affection et de chaleur. Lorsque vous êtes en confiance, vous laissez volontiers percer votre côté drôle et boute-en-train ; mais lorsque vous êtes anxieux, ce qui arrive plus souvent, c'est votre côté froid, réservé, ambitieux qui resurgit.
¤ Côté sentiments, vous avez toujours du mal à quitter votre famille. C'est pourquoi, en général, vous ne vous installez dans le mariage ou une union stable que tardivement.
Lundi 21 Juillet 2008 à 10h27 dans Astrologie: CapricornePoster un commentaire

 

Le Capricorne au féminin
¤ La femme Capricorne possède beaucoup de charme mais n'est généralement pas très belle d'après les canons classiques, encore faut-il s'attendre à rencontrer quelques natives d'une beauté exceptionnelle. On la reconnaît à son allure souple et élégante ; lorsqu'elle marche, on dirait qu'elle ébauche des pas de danse. Le visage, le plus souvent ovale, reflète fidèlement et instantanément toutes les émotions et tous les sentiments. Cela concorde bien avec le caractère de la femme Capricorne, puisqu'elle est foncièrement instable, passant sans transition du rire aux larmes, de la gaieté à la mauvaise humeur, de la douceur à l'agacement. On remarque aussi ses yeux toujours brillants et mobiles ainsi que ses dents solides et très longues.
¤ Le Capricorne au féminin n'a pas la pudeur de sa sœur Cancer. C'est une créature qui a besoin de manifestations extérieures d'affection. Elle en prodigue aussi volontiers qu'elle en réclame. Pour elle, tout sentiment doit s'extérioriser pleinement, sans retenue aucune. Un amant qui ne lui murmure pas continuellement à l'oreille "je t'aime" ou "je t'adore" serait pris par elle par un "refoulé" ou un timide. Souvent ses effluves sentimentaux embarrassent son entourage. Il n'est certainement pas souhaitable de réprimer systématiquement les manifestations de ses sentiments ; mais on ne devrait pas non plus se laisser aller sans retenue, compte tenu du fait que nous vivons en société et que nous devons des égards aux autres. "La pudeur sied bien à tout le monde ; mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre." Ce conseil de Montesquieu me paraît tout à fait judicieux. Même dans l'intimité la plus totale, une certaine dose de pudeur n'est jamais inutile : "La pudeur est le parfum de la volupté" (André Suarès).
¤ La femme Capricorne a aussi besoin d'encouragements, de compliments et parfois de flatteries pour agir. Mais elle ne cherche pas à se donner en spectacle ; elle a seulement besoin d'un stimulant, car elle est souvent inquiète et manque de confiance en elle-même. Une fois qu'elle est assurée de l'approbation des autres, elle peut aller de l'avant avec beaucoup d'entrain.
¤ La native a un des défauts que les hommes reprochent habituellement au beau sexe et dont ils ont horreur. Si elle est généralement charmante envers les gens, elle ne peut s'empêcher de tarabuster fréquemment ceux qui lui sont intimes — son mari, ses enfants, ses parents, ses meilleurs amis, etc. Certains, excédés, l'appelleraient volontiers "une sacrée emmerdeuse".
¤ En toute vraisemblance, il lui démange de maugréer, de ronchonner. Ses criailleries ne l'empêchent nullement d'être affectueuse, dévouée, prévenante. Inutile de dire que son comportement est susceptible de lui causer bien des dommages et risque de compromettre ses chances de bonheur. Quant à ses victimes, elles feraient mieux de ne pas trop prendre ses ronchonnements au sérieux ni de lui en tenir rigueur. C'est d'ailleurs ce qu'elle souhaite intérieurement. Si l'on sait que ses récriminations ont peu de rapport avec ses vraies pensées, on peut facilement les laisser couler comme l'eau sur la tête d'un canard. La fidélité conjugale de la femme Capricorne n'a rien à envier à celle de la femme Gémeaux. Mais tandis que celle-ci est fidèle parce qu'elle a peur de l'insécurité, celle-là s'attache à son mari par conviction. "Si j'aime un homme, c'est pour la vie." Telle semble être sa devise.
 
Lundi 21 Juillet 2008 à 10h24 dans Astrologie: CapricornePoster un commentaire

 

Capricorne et le travail
¤ Dans le domaine professionnel, vous n'êtes pas un personnage rapide, mais ce que vous avez acquis l'est solidement. Souvent, vous voulez mettre toutes les chances de votre côté en poursuivant de laborieuses études, ou en acquérant un vaste savoir. Une fois aux prises avec des difficultés, vous êtes obligé de peiner plus dur que d'autres pour réussir à vous imposer ; mais le temps vous permet généralement d'arriver à une situation satisfaisante.
¤ Chez vous, l'ambition peut être un puissant levier. Cependant, vous devez prendre conscience de vos capacités. Votre sens du concret, votre sang-froid, votre sens de l'organisation sont d'appréciables atouts ; mais il vous est important de dépasser l'esprit de système et la routine, dans lesquels vous risquez un peu de vous enfermer.
¤ Vous êtes fait pour toutes les entreprises de longue haleine. Les travaux lents et difficiles ne vous rebutent pas, au contraire. Vous pouvez mettre votre intelligence analytique au service de travaux scientifiques, d'études philosophiques, de recherches archéologiques. Le passé, le lointain passé, les vieilles pierres, les langues anciennes... tout cela vous fascine, beaucoup plus que le présent ou même l'avenir. Vous aimez trouver la cause des mécanismes et des phénomènes, aller au coeur des problèmes, en tirer la quintessence.
¤ L'esprit de labeur et de précision qui vous caractérise peut trouver à s'employer dans des voies diverses. Tout le travail de la terre et son utilisation vous offrent des débouchés intéressants. Si vous vous lancez dans les sciences ou dans certaines recherches arides, vous êtes de taille à les mener à bonne fin. Avec un peu plus d'ambition, vous trouverez dans les allées du pouvoir que quoi satisfaire votre besoin de supériorité, étant entendu que vous ne cherchez pas toujours le devant de la scène mais préférez jouer les éminences grises. Certains natifs mettent leur ambition à réaliser une perfection ascétique et trouvent dans le cloître l'environnement qui leur convient.
¤ On trouvera bon nombre de Capricornes parmi les médecins, les chercheurs, les historiens. Mais ils ont le goût des choses concrètes ; et cela peut les amener à s'intéresser à l'architecture, à la construction, à l'agriculture ou à l'agronomie, ou encore à la spéléologie.
Lundi 21 Juillet 2008 à 10h32 dans Astrologie: CapricornePoster un commentaire