• Capricorne

     

    Capricorne
    ¤ Votre tendance à compter avec le temps est très marquée, et vous êtes presque toujours déphasé par rapport à l'instant. Vous assimilez les choses lentement et réagissez toujours en profondeur.
    ¤ Vous avez dans la vie un sinon plusieurs idéaux qui vous attirent et que vous cherchez patiemment à atteindre, sans jamais vous décourager, avec une confiance toujours renouvelée.
    ¤ Si une certaine forme de timidité vous rend peu loquace, peu expansif, la lucidité de vos jugements peut étonner. Vous appréciez ce qui est stable, positif, durable et vérifiable. Vous êtes patient, prévoyant, extrêmement réfléchi. Vous savez garder votre calme en toutes circonstances.
    ¤ Vous avez le sens des responsabilités ; si le destin ne vous en envoie pas, vous vous en créez ou vous en inventez. Être responsable, c'est en même temps être nécessaire, voire indispensable, et donc moins facilement apte à être rejeté.
    ¤ Vous avez cependant une vision un peu trop pessimiste de l'univers et particulièrement de la nature humaine. Si votre jugement est lucide, vous pouvez manquer de compréhension, de tolérance et de générosité. Il serait souhaitable que vous ayez un sentiment plus léger de la vie et réserviez une part plus grande à la fantaisie et à la joie de vivre.
    ¤ En plus de votre tendance à vous replier sur vous-même et au pessimisme, vous avez la critique facile et acerbe, une grande difficulté à faire confiance aux autres, et une nette propension à nourrir des rancoeurs tenaces.
    ¤ Être né Capricorne est être né frustré. Quoi qu'on vous donne, quoi qu'on fasse, vous serez toujours en "état de manque". Il vous faut de l'attention, de la tendresse, de la gentillesse. Il y a donc en vous une phénoménale avidité affective, et vous devrez apprendre à acquérir une forme de détachement, de sérénité — à laquelle vous aspirez d'ailleurs — qui ne devienne ni résignation ni regret.
    ¤ On vous dit arriviste — et vous l'êtes souvent, dans un certain sens. Vous avez compris de bonne heure que, quand vous possédez un pouvoir sur les autres, ceux-ci en ont moins sur vous. Et vous ne détestez pas régenter votre monde. La politique, sans doute, vous attire pour cette raison.

    ¤ L'ambition peut jouer un très grand rôle dans la formation de votre caractère et être un moyen d'évolution. Peu sensible à la flatterie, vous aspirez réellement à une élévation pour laquelle vous êtes prêt aux efforts les plus soutenus. Votre ambition n'est jamais impatiente. Une activité bien canalisée vous permettra de lutter efficacement contre vos craintes, vos complexes, votre sentiment de frustration, et de prendre en main votre destinée et celle des autres.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :